Tanzanie J1 : Tarangire

Tanzanie J1 : Tarangire

by Denis Calvayrac

Notre première journée dans le parc de Tarangire, le paradis des éléphants.

Hier, lors de notre arrivé à Arusha, nous avons fait connaissance avec notre guide : Liwawa

En route vers le parc de Tarangire

Ce matin, nous partons pour notre première journée de safari au parc de Tarangire.

Sur la route, nous commençons à voir de nombreux troupeaux de vaches ou de chèvres menés par des masais.

A l’entrée du Parc, il y a beaucoup de 4×4… mais à l’intérieur du parc, nous sommes finalement souvent seuls et tranquilles.

Les animaux et les paysages du Tarangire

Dès l’entrée du parc, nous voyons des gnous et des impalas. Puis au détour d’un virage, Mattéo voit en premier les éléphants! Ils sont dans le lit de la rivière à sec. Les adultes creusent pour trouver de l’eau  et les petits arrivent ensuite pour boire. Il y a des dizaines d’éléphants. Trop beau!

Le parc est légèrement vallonné et les paysages sont magnifiques avec d’énormes baobabs.

On pique-nique dans une aire aménagée avec une vue superbe sur la rivière.

L’après-midi,  on voit des autruches, des girafes, des antilopes Cobe croissant, un dik-dik, des buffles, des zèbres, des singes, des oiseaux bleus et verts magnifiques et l’animal préféré de Manon : le phacochère. Il faut dire que phacochère se dit « gire » en swahili, d’où le nom du parc.

Nos premiers félins !

Au bord d’une rivière, nous trouvons un premier groupe de lionnes et lionceaux.

Encore des animaux

L’hôtel

En fin de journée, nous arrivons à notre hôtel : il s’agit d’un camp de toile avec des grandes tentes très confortables. Nous sommes accueillis par des masais : le camp est au milieu du bush et les animaux peuvent s’approcher des tentes donc un masai nous accompagne pour tous nos déplacements.

Le système de douche est ingénieux. Quand nous le souhaitons, le personnel de l’hôtel remplit une réserve d’eau chaude derrière la tente. Quand nous avons fini, nous les prévenons et ils récupèrent ce qu’il reste d’eau chaude. Cela met la pression et on ne s’est jamais douché avec si peu d’eau …

Et le matin, un « lavabo » extérieur est rempli pour la toilette.

A la tombée de la nuit, on assiste à la « séance de cinéma locale » : autour d’un feu de bois, on nous offre du pop-corn et les masais nous font une démonstration de chant et danse Masai.

Après diner, on repart pour un safari de nuit.

De nuit, on repère les animaux à la lueur de leurs yeux : les animaux prédateurs ont les yeux rouges et les autres ont les yeux verts. On voit des girafes, des phacochères, un porc-épic, des impalas, des gnous et des hyènes.

You may also like

Leave a Comment